LOMANI MONDONGA - PLASTICIEN, peintre, acteur

EXPOSITION DE PEINTURES
du 27 septembre au 6 octobre 2018

L’artiste appartient à cette génération des créateurs scéniques qui a été traversée par le mixe des cultures urbaines et traditionnelles en Afrique centrale. 

Armé d’une bonne dose d’adrénaline avec un sens poussé de curiosité toujours en éveil ses sources d’inspiration sont :  le cinéma de Djibril Diop Mambety, celui de Costas Gravas, les peintures de Basquiat, l’engouement pour des musiques funk de Prince, les graphismes afro baroques des costumes et danses Hemba du sud-est Katanga… 

L’exploration de cet éventail des formes d’expression artistiques lui a permis de s’évader des carcans et autres conflits et guerres qui depuis des décennies, sévissent le Katanga sa région d’origine.

« Je suis né aux confins de ces territoires d’Afrique métissés par l’influence de la colonisation anglaise, belge, arabe et portugaise et le brassages des cultures d’Afrique subsaharienne, tels que les tchokwe, les lulua, les baluba, les arabes, les bazombo; la rumba congolaise, les sons inouïes de karindula joués par les artistes zambiens et katangais… l’ensemble m’ouvre et me donne un sens… De prime abord mes propositions en peintures dessins photos et sculptures paraissent d’inspiration figurative. Toutefois dès les premiers regards, pointent des questionnements sur notre société et ces différentes manières d’agir qu’on a tous en commun, nous les citoyens du monde à vouloir tout ramener à nos propres convictions en toute circonstance vécue au quotidien. Ici comme dans d’autres de mes propositions en spectacle vivant, le spectateur se trouve face à des formes abstraites, géométriques et même parfois à des personnages hybrides figurants ou disposés autrement dans des paysages et univers allégoriques ». 

VERNISSAGE LE 27 SEPTEMBRE
à partir de 18h en présence de l'artiste

OTMANE MERSALI

EXPOSITION DE PEINTURE

du 18 au 31 mai 2018

 

Né à Mostaganem en 1952, Otmane Mersali grandit à Oran où il se forme à la peinture aux Ecoles des Beaux-arts, puis à Alger et complète sa formation académique à l’Université Paris VIII par un DEA d’arts plastiques.

Il retrouve l’Ecole des Beaux-arts d’Oran pour y délivrer son enseignement, avec un court crochet d’une année par sa ville natale de Mostaganem. Il quitte l’Algérie en 1994. Otmane est actuellement artiste résidant à Argenteuil aux Ateliers du 5.

 

« Se remettre en cause picturalement pour un artiste, c’est aller vers une quête de renouveau. Transformer, transposer un thème réel, une figuration en une abstraction partielle ou plutôt semi-figuration, et cela par l’éclatement ou la fragmentation du sujet … faire cohabiter l’abstrait et le figuratif dans la même composition…. »

 

TOUS LES JOURS SAUF LE LUNDI DE 14 H A 18 H
VISITE SUR RENDEZ-VOUS AU 07 83 75 84 56
VERNISSAGE VENDREDI 18 MAI 2018 A PARTIR DE 18 H
A LA MAISON DES ARTS

 

 


rodolphe labrador - une ville de province vue par un parisien - pau

EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE
du 3 au 12 mai 2018

 

Quand il n’est pas à l’institut d’histoire de l’art et d’archéologie de la Sorbonne où il exerce en tant que photographe, Rodolphe Labrador s’adonne à la photographie d’art. 

Passionné depuis l’enfance par la photographie, il entreprend des études universitaires en Histoire de l’Art de la photographie contemporaine, et approfondi ses connaissances au Centre Jean Verdier avec Carlo Werner pour maîtriser la photographie argentique, la photographie numérique, la photographie en studio et le travail en laboratoire.

Il arpente les rues de Paris avec son appareil photographique en se rattachant au courant de la "Reality Street" (un anglicisme consacré pour désigner un courant humaniste de la photographie) : ce sont pour lui les personnages qui donnent vie aux rues et aux monuments par leurs attitudes, par leurs mimiques et par la lumière qu'ils modulent.

Il commence par s'inscrire dans la continuité des travaux d'André Naggar, et par la suite, s’inspire des recherches plus poussées d'Edward Muybridge et d'Étienne-Jules Marey et de celles d'un mouvement italien, les Futuristes (Anton Giulio Bragaglia ou Boccioni).

Ses photographies traduisent sa prédilection pour le noir et blanc et l’attirance qu’exerce sur lui la rue, inépuisable source d’étonnement et de rencontres pour qui sait voir. Dans les rues de la ville, c’est l’anodin, l’infime, l’insignifiant qui captivent le regard du photographe. Et si Rodolphe Labrador aime jouer avec les mots et les lignes qui font parler la ville, jamais il ne laisse à l’écart les gens qui lui donnent vie.

VERNISSAGE VENDREDI 4 MAI A 19H EN PRESENCE DE L'ARTISTE

 


caroline juy - FRICHE UTOPIE VEGETALE

INSTALLATION - du 6 au 14 avril 2018

 

 

Caroline JUY, styliste plasticienne, crée pour la mode et le spectacle. Ses dernières recherches sont concentrées sur la problématique des ressources naturelles et de la surproduction. Son travail donne la possibilité aux matériaux collectés de se réinventer pour recomposer l’harmonie du désordre qui nous entoure.

 

 


SANDRINE GATIGNOL & TÂM

EXPOSITION DE PEINTURES

du 15 au 26 mars 2018

Une rencontre artistique qui dure.

Sandrine Gatignol et Tâm prolongent leur exposition de la galerie atelier Thy Than à la galerie des ateliers du 5.

 

Les univers de Tâm et Sandrine Gatignol ne font pas que se côtoyer,
ils se répondent, se complètent, se mélangent.
Il y a ici collaboration, au sens premier du terme, de la réflexion
initiatrice à la cohérence de l'accrochage, un "travailler ensemble"
qui, étonnamment, ne dénature pas le travail de chacun.
Les monotypes N&B de Sandrine Gatignol sont empreints d'une lumière particulière dont il est parfois difficile de dire si elle nous irradie de l'extérieur ou si elle est issue de notre propre intériorité.
Sandrine Gatignol nous invite à parcourir un chemin intérieur dont l'apparente obscurité ne fait que souligner la naissance de la lumière.
Les dessins et monotypes couleurs de Tâm, paradoxalement plus froids, nous parlent du rapport que chaque être, chaque chose, entretient en permanence avec son environnement immédiat.

2 stages Découvertes, l'un sur la technique du monotype, l'autre sur le dessin non-académique, auront lieu le samedi 17 mars.
Renseignements et inscriptions : 06 14 46 33 04 - 06 69 06 49 67 http://tamalatelier.com/


JEU DE LUMIères - marie-claude richard

EXPOSITION DE MOSAÏQUES CONTEMPORAINES - du 10 au 18 février 2018

Artiste mosaïste, Marie-Claude Richard pratique depuis toujours bien des formes d'expression artistique : dessin, peinture, collages, peinture sur soie, pliages, crochet et tricot d'art...
Après une rencontre fortuite avec une pince japonaise appelée aussi pince à tailler (outil de fragmentation de matériaux durs), elle s'initie à la coupe de petits fragments de matériaux durs pour les mettre en scène et former des figures lisibles. Elle s'initie à la mosaïque.
De rencontres en visites d'ateliers, elle perfectionne sa technique, se forme à la mosaïque romaine dans le cadre des "Ateliers de Paris". Elle affirme son plaisir de façonner et d'organiser des matières brutes et nobles : marbre, verre sous toutes ses formes, céramique, cristal, miroir, etc.
L'assemblage de ces éléments, réduits en tesselles*  et collés sur divers supports (bois, pierre, murs),  aboutit à la création d'une oeuvre très personnelle et unique : une mosaïque d’art.

calendrier des expositions - 1er semestre 2018

 

 

 


résistance(s) - livres d'artistes

EXPOSITION
dimanche 4 février 2018

Les artistes des ateliers du 5 : Régine Hue, Corinne Lafosse, Mukuna Kashala et Philippe Perez exposent leurs créations de livres uniques au 6e salon du livre et des lecteurs

Salle Jean Vilar à Argenteuil (au pont d'Argenteuil) de 10h à 19h.



les stages de Philippe pérez


exposition "ailleurs" de Philippe pérez - à  LA galerie médiart - paris

L'exposition de Philippe Pérez de ses carnets de voyage, aquarelles et céramiques du 9 au 19 novembre 2017, à la galerie Médiart l'Art du Vivant 109 rue Quincampoix à Paris est PROLONGEE JUSQU'AU 25 NOVEMBRE.

 Il vous propose de l'accompagner "Ailleurs" et d'embarquer dans son univers empreint de couleurs.


le mai des artistes à l'abbaye notre-dame - ARGENTEUIL

EXPOSITION - samedi 20 et dimanche 21 mai 2017

C'est sur le site des vestiges de l'abbaye Notre-Dame que se déroule le prochain Mai des artistes, l'événement dédié aux arts visuels de la ville d'Argenteuil. La manifestation est couplée cette année avec le Musée passager commandité par la région Ile-de-France avec pour thème l'Homme-Nature. Les artistes des Ateliers du 5 participent ainsi à ce double événement, aux chais de l'abbaye avec Vianney Boussard (tailleur de pierre), Mukuna Kashala (conteur plasticien), Corinne Lafosse (plasticienne), Otmane Mersali (peintre), Marie-Claude Richard (mosaïste) et Hugues de Vendôme (peintre).

Sur le site du parc des berges, vous pourrez rencontrer Ida Polo (illustratrice), Marie-Rose Alonso (céramiste) et Mukuna Kashala (conteur congolais au singulier pouvoir de dédoublement).

Par ailleurs, les Ateliers du 5 accueillent durant cette séquence au sein de la Maison des arts, un peintre venu d'ailleurs, M. Cadilhac.

 

 


le musée passager - l'homme-nature

EXPOSITION - du 20 mai au 11 juin 2017

Le Musée passager de la Région Ile-de-France met à l’honneur la nature, en organisant une exposition sur

« L’Homme-Nature », réflexion sur la relation de l’homme à la nature dans un contexte urbain sur les berges de la Seine à Argenteuil. Les artistes des Ateliers du 5 seront présents à cet événement.

© Photo : Conceptory

 


Exposition de jean Cadilhac - du 18 au 28 mai 2017 - 14H à 20h

Un peintre venu d’ailleurs qui se dit citoyen du monde, idéaliste, misanthrope et social à la fois.Très jeune il apprend les techniques, et la magie des couleurs au contact des peintres que ses parents reçoivent et hébergent. Après des études d’architecture il s’expatrie au Vénézuéla. Né au Maroc, il est  influencé par les couleurs des grands espaces naturels. Il vit au Vénézuéla pendant 27 ans et y côtoie les peuples indien.Aujourd’hui, atteint de la maladie de Parkinson il continue à peindre.

La maison des arts, 5 rue des Gobelins à Argenteuil. En dehors des horaires sur RDV : 06 25 77 39 69

http://fr.artquid.com/seller/cadilhac_jean/artworks/recent?o=0 


LA JOURNée internationale des droits des femmes

EXPOSITION - du 4 au 16 mars 2017

L'objet de l'exposition est de rappeler que la Journée internationale des droits des femmes est une manifestation issue de l'histoire des luttes féministes menées sur les continents européen et américain. Elle a pour but de revendiquer l'égalité entre les sexes et de faire le bilan annuel des avancées et, hélas, de certaines régressions.

Au travers de dessins, photographies, peintures, sculptures ou installations, les artistes expriment sans fard leur propre vision de la femme.

Le mot du commissaire de l'exposition

J'ai voulu mettre en scène les œuvres des artistes avec ce qu'elles m'inspiraient dès la première impression ; Valérie Magneron nous raconte en trois photographies « La vie d'une femme ou le cercle de la vie » qui côtoie Mata Hari dans son salon avec les dessins d'Ida Polo.

Casanova ne manque pas de nous interpeller avec ses mœurs légères et coquines tandis que de l'autre côté de la Méditerranée, les femmes en blanc d'Alger, se cachent du soleil et se fondent dans les couleurs vives des tableaux d'Otmane Mersali.

Toujours sur ce continent chaud et berceau de l'humanité, les chattes de Marie Rose rappellent l'origine de la vie, et les rites barbares qui sévissent encore et sont infligés aux jeunes filles. Les mystérieuses femmes congolaises nous rendent confiants dans le futur imaginé par Mukuna Kashala, entre sculpture et poésie.

Acuti met en scène une œuvre douloureuse qui rappelle les violences faites aux femmes.

De l'autre côté du miroir, des images issues des comics sur les toiles de Gil Adamy nous rappellent que la femme est multifacette et source inépuisable de création.

Avec cette toile rouge incrustée de diamants, Hugues Abraham, laisse libre cours à l'interprétation de chacun.

De Bécassine à Mata Hari, ces œuvres nous font passer d'un univers à l'autre comme autant d'identités.

Corinne Lafosse

 


Délires de livres

©Marianne-Pollastro
©Marianne-Pollastro
EXPOSITION - dimanche 5 mars 2017

Régine Hue et Philippe Perez dévoilent leurs créations de livres uniques au prochain salon du livre et des lecteurs

Salle Jean Vilar à Argenteuil (au pont d'Argenteuil) de 10h à 19h.

 


Tâm expose - toiles et papiers

EXPOSITION - du 18 au 25 février 2017

Ancien artiste résident aux Ateliers du 5, Tâm revient parmi nous le temps d'une exposition.

Ses dernières oeuvres sur papier témoignent d'un aboutissement du travail de l'artiste. http://tamalatelier.com/